Retour Lejardindulevant

Azalée 'Eikan'

Référence : 11 PRC 39

  Azalée 'Eikan'  

2,875.00 €


Quantité 
Ajouter au panier

En stock Produit en stock

Nom latin : Rhododendron indicum 'Eikan'

Nom japonais : Satsuki (サツキ)

Nom commun /anglais : Satsuki, azalée japonaise / Satsuki azalea

Famille : Ericaceae.

Origine : Japon

 

Taille du bonsaï hauteur x largeur : 58 cm de hauteur et 70 cm de large

Poterie taille forme couleur : Poterie rectangle : 43*34*10 cm

Description : Ce bonsaï a été créé à partir d’un Azalée. C’est un petit arbuste de 0.5 à 1.5 m persistant ou semi persistant. Floraison en mai juin. Son nom se réfère à la cinquième lune du calendrier japonais qui a lieu justement à cette époque. Les nombreuses variétés obtenues au Japon ont conduit à une classification par couleur, forme et motif. 

Ses fleurs moyennes sont  blanches et roses.

Photo contractuelle du bonsaï son apparence peut être différente suivant la saison.La date de prise de vue est disponible lorsque vous zoomez la photo.

Point intéressant : floraison magnifique

Culture et entretien

 

Emplacement : Contrairement aux autres azalées, elle aime les situations ensoleillées en évitant tout de même le soleil cuisant du midi. Si on ne maitrise pas tout à fais l’arrosage, il est plus conseillé de la mettre en situation mi ombre.  Cela permet d’espacer l’arrosage. En hiver, placez-la dans un endroit abrité du vent et des précipitations trop abondantes.

Rusticité :zone 7 (de -17° à -12°C) moyenne hivernale constatée se référer aux cartes des conditions climatiques France Japon.

Attention la rusticité de la plante est la température jusqu’à laquelle elle résiste au froid mais en pleine terre. Un bonsaï est plus exposé car il est en pot. Il est nécessaire de prendre des précautions dès -3°C. Pour passer un bon hiver, les bonsaï ont besoin d’être protégés des grands froids et des excès d’eau. Une serre froide, un balcon, un endroit abrité dans votre jardin convient aisément pour les mois les plus difficiles. En aucun cas, il ne faut les surprotéger en les ramassant à l’intérieur de votre maison. Les différences de températures trop élevées sont tout aussi néfastes.

Arrosage : il est nécessaire d’arroser la plante régulièrement.  Si on utilise de la kanuma (substrats pour azalées), il est plus facile d’évaluer ses besoins car la kanuma blanchit lorsqu’elle sèche. L’arrosage doit toujours être copieux en pluie fine et avec de l’eau de pluie car cette eau est de meilleure qualité (ph neutre et exempt de minéraux qui peuvent bloquer l’assimilation des engrais).

Fertilisation : avec un engrais organique car il offre une diffusion longue et progressive. Vous pouvez le faire 3 fois l’an : la première a lieu en mars avec un engrais très doux (NPK 4/5/1) avec peu d’azote il permettra à la satsuki de bien redémarrer et d’amorcer sa floraison. La suivante (NPK 5.5/6/7)une fois que l’azalée a fini de fleurir pour palier à l’affaiblissement dû à la floraison et reprendre une production de feuilles et de pousses. La dernière (NPK 5.5/6/7) en fin d’été août septembre pour favoriser les bourgeons floraux et les réserves d’ hiver.

Taille :

-Formation

On peut effectuer la taille de structure en fin d’hiver mais on sera obligé de sacrifier la floraison. Après la floraison, elle est toujours possible et on a souvent de meilleurs résultats. Ce sera le moment aussi pour ligaturer.

-Entretien 

Laissez pousser un peu les nouvelles branches au printemps jusqu’à la fin de la floraison, puis effectuez une taille sévère, pour former les masses de feuillage ou maintenir leur forme. La taille des jeunes pousses est nécessaire si on veut que le feuillage reste compact. Réduisez les nouvelles pousses à deux yeux courant juillet, et taillez les rameaux allongés au mois de septembre. Retirez tous les fruits car ils sont gourmands en énergie.

Rempotage : elle se rempote tous les deux ans dès que le substrat perd sa capacité à se rehumecter facilement avec exclusivement de la kanuma, substrat drainant à forte rétention et acide. (Ph 5.5). Il  s’exécute après la floraison fin mai début juin en pleine saison végétative. On défait l’ancien substrat avec une griffe et on coupe 1/3 du racinaire. On peut procéder au lavage du pain de racine au jet pour se débarrasser des fines particules et des poussières. Une fois sa poterie choisie et préparée (grille de drainage et fil d’attache posé), on tamise la kanuma pour sélectionner 3 grosseurs de grains et se débarrasser des poussières. On dispose les plus gros au fond du pot pour créer une couche très drainante puis une fine couche de moyen. On dispose l’arbre et on l’attache. Recouvrez les racines toujours avec la même grosseur de grain. A l’aide d’une baguette, on immisce la kanuma entre les racines et on finit par les grains les plus fins. Une fine couche de sphaigne permettra de maintenir et de limiter l’évaporation.

 

Ligature : on peut l’effectuer soit en fin d'hiver, début du printemps, avant la reprise de la végétation ou après la floraison. Comme son feuillage est persistant, il est plus facile d’intervenir lors d’une grosse taille. Attention, vérifiez régulièrement que les ligatures ne s'incrustent pas. Retirez les fils après un ou deux mois.

 




 
Accueil
Accueil
Infos
Infos
Recherche
Recherche
Promotions
Promotions
Mon compte
Mon compte
Panier0
Panier