Notre catalogue
» » Le rempotage
Exporter en pdf  Exporter en pdf
Le rempotage

Fiche 1 :

Le rempotage :

 

Pour tous travaux, il est indispensable d‘avoir des outils fiables et conçus à cet effet. Le rempotage est l’un des travaux les plus techniques de la culture du bonsaï. En effet, il nécessite connaissance et plusieurs outils différents pour sa réalisation. Ce travail doit être effectué rapidement pour éviter que le racinaire ne se dessèche. Il en va de la survie de l’arbre étant donné la complexité des travaux que l’on peut y découvrir. On ne peut prévoir à l’avance ce que le substrat nous cache. On découvre toujours un peu tard la complexité du travail. Loin d’être une opération chirurgicale, il est néanmoins important de se préparer à être confronté à chaque cas de figure.

 

1- Prévoir et organiser son travail :

 

Chaque plante est différente et avant de rentrer dans le vif, un inventaire s’impose car il est dommageable d’abord pour la plante d’être confronté à un problème pendant le rempotage occasionné par des outils mal adaptés ou manquants. Le travail serait plus ou moins bien réalisé et par ce biais des problèmes récurrents surviendraient à chaque rempotage.

Suivant l’espèce, la taille, l’ancienneté, son niveau de finition et la régularité du rempotage de la plante, les outils sont différents.

 

Pour simplifier les choses, nous allons énumérer chronologiquement les outils les plus indispensables au bon déroulement d’un rempotage.

-       la préparation du substrat : la première chose à faire est de préparer vos mélanges. Pour cela, il vous faudra une petite bâche pour mélanger et étaler vos substrats pour les faire sécher. Ceux-ci sont plus faciles et agréables à travailler s’ils sont secs.

-       Plusieurs contenants, des seaux feront très bien l’affaire pour séparer les différentes granulométries.

-       Une pelle doseuse pour respecter les recettes

-       Un tamis 3 grilles pour calibrer l’ensemble

 

 

2- Préparation du plant :

 

Avant rempotage

 

Dès l’automne, il est judicieux d’appliquer à la plante un vitalisant type tonus V, …pour ainsi préparer la plante à son rempotage et favoriser une meilleure reprise.

Quinze jours avant le rempotage,  placez l’arbre dans un endroit sec et évitez de l’arroser pour  travailler dans de bonnes conditions. Sèche, la motte s’effrite et le chevelu est plus facile à démêler.

 

3- Le jour J

Le jour du rempotage assuré vous d’avoir:

-       des chiffons pour vous essuyer les mains

-       un pulvérisateur rempli d’eau claire pour vaporiser sur les racines

-       un plan de travail à hauteur sur un plateau tournant vous permettant d’être plus efficace. Eviter les endroits chauffer pour préserver le racinaire.

 

a-     Enlever l’arbre de sa poterie. Pour cette opération, vous aurez besoin :

-       d’une pince coupante à ligature pour couper les fils d’attache et celui des maintiens des grilles,

-       d’une faucille pour dépoter l’arbre.

 

                                                                  Dépotage                     

Coupure des liens   

     

 

 

b-    Pour débarrasser la plante de son vieux substrat, utilisez :

-       une griffe une dent, commencez à démêler le racinaire et à enlever le substrat

-       une baguette pour les endroits moins accessibles

 

Démêlage et élimination du vieux substrat

 

  

 

 Elimination du vieux substrat dans les endroits délicats

 

c-     la taille des racines (une fois la plante débarrassée de la totalité de son substrat), utilisez :

-       des gros ciseaux pour tailler le chevelu

-       une pince droite pour éliminer les racines plus grosses

-       une pince/sécateur à racine pour les très grosses racines mal placées ou contrariantes et les pivots. C’est une sorte de grosse tenaille permettant de raboter.

 

Taille du racinaire                                Taille des racines moyennes                        
 

 

 

 

Nous finissons par les grosses racines

 

 

d-  Une fois fait couvrir le racinaire avec un chiffon humide.

e- Préparation de la nouvelle poterie.

 

Pose des grilles et du fil d’attache

 

A l’aide la pince coupante à ligature, coupez et posez les fils servant à maintenir les grilles de drainage. Coupez également deux fils d’encrage pour attacher l’arbre.

Une fois fait, nous prenons notre mélange préalablement mis dans des seaux : petite (2 à 5 mm), moyenne (5 à 7 mm) et grosse (7 à 15mm) granulométrie.

 

 1ère couche substrat de drainage

 

 2ème  couche élément moyen

 

Dans le fond, disposez le mélange du plus gros avec 1/3 de moyen, puis le moyen avec 1/3 du plus petit.

Posez l’arbre, attachez-le avec les fils et aidez-vous de la pince à ligaturer pour tirer et serrer le fil d’encrage.

Continuer avec le mélange moyen et à l’aide d’une baguette insérez le substrat entre les racines.

Finissez avec le plus petit mélange auquel vous aurez ajouté de la sphaigne émincée.

 

Fixation de l’arbre                                                          

 

   

 

3ème couche élément moyen  

 

 

 

Surfaçage avec les éléments les plus fins mélangés avec de la sphaigne en petits morceaux

 

 

f- Tassez légèrement et nettoyez le bord du pot avec le balai.

 

Tassage et balayage

 

g- L’arrosage donne un terme à ce travail, il doit être abondant jusqu’à ce que l’eau claire sorte par les trous de drainage.

 

 Arrosage                                            

 

  L’arbre après le rempotage

 

 

Zoom sur les outils très utiles :

Outils nécessaires au rempotage : pince coupe-fil, pince plate, baguette, griffe, pelles, pulvérisateur,

serpette, balai, ciseaux universels, pince concave droit, pince à racine

 

Outils de préparation du substrat : Tamis 3 grilles (2-5-7 mm), pelles doseuses, bâche plastique, seaux

La base :

-Gros ciseaux

- pince droite

 

Les spécifiques :

-       la faucille

Couteau incurvé à long manche. Pratique pour dépoter les plantes où le racinaire est serré dans son contenant. Elle a d’autres fonctions comme tailler grossièrement les jeunes plants, le chevelu, le racinaire épais ou bien désherber.

-       la griffe une dent

Crochet (d’où son vrai nom crochet à poisson) permet d’éliminer le substrat sans arracher le chevelu.

-       la pince à racines

Tenaille en acier  permet de couper et de raboter les grosses racines. C’est un outil qui est indispensable pour l’élimination des pivots.

-       la pince à ligature

Pince plate en acier, permet de tirer sur les fils ou simplement de les maintenir. Elle a d’autres fonctions comme dérouler le bois mort.

-       la pince coupante à ligature

Pince coupante permettant de ligaturer comme de déligaturer.

-       le tamis

Existe en deux diamètres (37 et 45 cm) en inox. Cela lui procure une bonne résistance au temps et à l’humidité. Bien conçu avec ses trois grilles interchangeables (2, 5,7 mm). Cela permet un gain de place.

-       les pelles doseuses

Plus que de simples pelles, elles permettent de doser de façon précise les parts de substrats dans son mélange. En inox, elles ne rouillent pas et la petite taille est intéressante pour disposer le substrat dans le pot lors du rempotage. Contenance : 1/3 – 2/3 – 3/3

-       le balai

En fibre de coco tressé permet de la finition, le nettoyage et de pratiquer un léger tassement.

LIVRAISON GRATUITE

dès 100€ d'achats* pour

toute commande infèrieure

à 10 kg.

 

* hors articles
de la catégorie "Librairie"

et 'Le coin des bonnes affaires'

EXPÉDITION

1 fois par semaine, le mardi .

GROUPEZ
VOS COMMANDES !

Remise à la quantité

économisez jusqu'à -25% !